Vin et mortalité cardiovasculaire Imprimer

De faibles taux de mortalité par maladie coronaire en dépit d'une consommation élevée de graisses saturées et de cholestérol constitue en France un paradoxe. La consommation régulière de vin rouge a alors été suggérée comme pouvant être une des raisons à l'origine de la protection des français vis-à-vis de l'athérosclérose coronaire.

Plusieurs travaux ont montré qu'une consommation régulière d'alcool protégeait de la maladie coronaire. Des données récentes évoquent le rôle important des modes de consommation de l'alcool. En particulier, une consommation de vin sous une forme régulière et au cours des repas semble être la plus protectrice vis?à?vis des maladies cardiovasculaires. Cependant, aucun essai thérapeutique n'a été publié à ce jour démontrant de lien formel entre la consommation de vin et la protection contre les maladies cardiovasculaires et seules des études épidémiologiques observationnelles sont actuellement disponibles. En outre, il semblerait que la consommation de vin rouge soit associée à des modes de vie particuliers et à un environnement socio? économique favorable.

 

             Univadis - 27/3/12 - Dr Thierry Grivel - XXIIes Journée Européennes de la Société Française de Cardiologie