Identifiez vous



Des arguments contre le courant anti-lait... PDF Imprimer Envoyer

Alors que le lait fait l'objet de campagnes de dénigrement depuis de nombreuses années, une vaste étude scientifique le réhabilite de façon très claire.

 

La 3e enquête de population française Monica sur le risque de mortalité en fonction des comportements alimentaires indique que les consommateurs de lait présentant un syndrome métabolique ont un risque de mortalité diminué de moitié par rapport aux autres. Cette étude a porté sur un échantillon de 897 Français, âgés de 45 à 65 ans et suivis pendant 14 ans. Lors du congrès annuel de la Société française de nutrition qui se tient actuellement à Reims, le Dr Vanina Bongard, du service d'épidémiologie du CHU de Toulouse, a indiqué que « les résultats révèlent que ceux qui prennent plus d'un verre de lait par jour ont un risque de décès diminué de 55 % par rapport aux non-consommateurs ». Une autre étude française baptisée Desir (Data from an Epidemiological Study on the Insulin-Resistance Syndrome) avait déjà mis à jour l'influence des apports calciques sur l'incidence du syndrome métabolique. D'après les spécialistes, d'autres composants du lait que le calcium pourraient contribuer à cet effet protecteur.

 

Univadis & Le Point - Jeudi 8 décembre - www.lepoint.fr